La digitalisation des entreprises exige de nouvelles compétences. Le BTS NDRC propose une formation profondément rénovée, gage de poursuite d’études réussies ou d’intégration facile dans la vie active.

Situé à proximité de trois gares parisiennes, Jules Siegfried est un lycée technologique à taille humaine (570 élèves dont 370 étudiants dans 6 BTS). Notre BTS accueille un taux élevé de boursiers, 77 % en 2ème année et 50 % en 1ère année en 2019-2020.

Des étudiants en quête de sens

Nos « digital natives » veulent que leur apprentissage ait un sens. Souvent issus de milieux modestes, ils doivent concilier contraintes personnelles, formation permettant une bonne insertion sur le marché de l’emploi et évolution à plus long terme. S’ils sont bacheliers, ils ont cependant souvent connu des parcours scolaires un peu « compliqués ». Ce sont des « makers » qui veulent co-construire leurs savoirs.

John Dewey et le « Learning by Doing » ou Elodie Gentina dans Génération Z montrent la nécessité de rendre les étudiants acteurs de leur apprentissage en leur permettant de co-construire leurs savoirs. Ce constat nous a amenés à faire évoluer nos pratiques afin de répondre le mieux possible à leurs aspirations et favoriser ainsi motivation, persévérance, confiance et estime de soi.

Ces pratiques n’ont pu être mises en œuvre qu’avec l’accueil bienveillant et le soutien de notre proviseur, Monsieur Joseph Boix.

Notre projet pédagogique

Acteurs des cordées de la réussite et soucieux de renforcer la liaison avec les lycées professionnels nous avons co-construit avec notre collègue Soumia Masrour (LEP Jean Moulin au Blanc Mesnil) une Learning Expedition (4). Pour ce premier essai nos classes ont travaillé séparément avec des attentes adaptées à leurs niveaux respectifs.  Dans un deuxième temps nous envisageons tous les trois de mixer sa classe de bac pro commerce et notre classe de BTS NDRC afin de leur permettre de partager leurs expériences et s’enrichir de leurs différences.

Cette année, un travail par groupes de projets a été mis en place pour favoriser l’implication de tous. Comme l’a montré Philippe Perrenoux le travail de groupe favorise l’implication dans l’apprentissage, chacun participant à l’intelligence collective.

Cette pédagogie par le projet se décline en une vingtaine d’actions de la conférence ou l’atelier à la mini-entreprise (projet collectif et co-construit à mission entrepreneuriale) en partenariat avec Entreprendre Pour Apprendre. Nous nous positionnons comme accompagnateurs ou coaches pour permettre à nos étudiants de se questionner et de trouver eux-mêmes des solutions.

Les groupes sont constitués en prenant en compte affinités et niveaux afin de gérer l’hétérogénéité de la classe et de permettre aux étudiants de s’impliquer dans le travail collectif et individuel.

Nous leur demandons aussi d’être en tenue professionnelle pour les activités extérieures, les conférences et les oraux de restitution ; en effet des études (Michael Slepian dans The Cognitive Consequences of Formal Clothing) montrent que l’aspect vestimentaire joue un rôle important dans l’appropriation des rôles et fonctions.

Programmation des activités

En BTS NDRC le calendrier subit la double contrainte des vacances scolaires et des périodes de stages (16 semaines sur 2 ans, en 3 périodes). Nous avons identifié des activités conformes à nos objectifs et compatibles avec notre calendrier. Une fois ces activités programmées nous avons adapté nos progressions afin d’être en phase avec les besoins de nos étudiants selon les activités engagées.

Des ateliers et conférences animés par des intervenants extérieurs (association C’Possible) ont complété le dispositif.

Les 4 activités « temps forts » :

  1. Participation au challenge ADIDAS 09/19

Dans le cadre du volet Opensource de sa stratégie, Adidas France a organisé un challenge national sur le thème « Imaginer les magasins de l’entreprise Adidas à horizon 2024 ». Pour préparer nos étudiants nous leur avons proposé un atelier de design thinking. Si leurs projets n’ont pas été retenus l’objectif pédagogique a été atteint : découvrir le design thinking et pitcher en vidéo. Mené en co-animation avec le professeur de CGE ce travail a aussi permis de décloisonner la classe et contribué à l’implication dans les autres activités telles le Hackathon Orange, les mini-entreprises et la Learning Expedition, …

2.Hackathon Orange « Le management du futur » 4/12/2019

Les Hackathons Orange-WHAT (Women Hackers Action Tank) sont des évènements thématiques qui permettent aux étudiants et à leurs enseignants de réfléchir pendant une journée, en étant mêlés à des professionnels et des entrepreneurs. Préalablement initiés au design thinking par Jérôme Châtillon nos étudiants ont pu, au cours de cette journée longue, riche et intense, exploiter leur potentiel, prendre confiance en eux et voir leurs propositions prises en compte dans l’élaboration de solutions à des problématiques concrètes. Leur contribution a été saluée par les professionnels.

  1. Mini-entreprises avec EPA (Entreprendre pour apprendre) (11/2019 à 04/2020)

Pour mettre l’entrepreneuriat au cœur de la formation et donner à nos étudiants l’opportunité de vivre une aventure entrepreneuriale nous avons rejoint le projet EPA en novembre 2019. Malgré un calendrier très serré, nos étudiants ont su se mobiliser pour concevoir et présenter des projets crédibles, ayant été couronnés lors du salon parisien (1er prix de la créativité pour Jibido et prix coup de cœur du jury pour Ecotouch), et du salon régional (3ème prix pour Jibido). Jibido proposait un projet de jeu pédagogique pour l’enseignement des langues aux petits enfants. Ecotouch proposait la collecte et le recyclage des mégots de cigarettes.

  1. Learning expedition (7 et 14/11 2019)

Pour profiter de la richesse de l’urbanisme commercial parisien, nous avons programmé un « Td externalisé » sous forme de Learning Expedition. Il s’agissait de confronter théorie et culture commerciale à la réalité des nouveaux concepts, en particulier ceux mixant digital et expérientiel. A la découverte d’enseignes de la galaxie Mulliez comme L’appart by Leroy Merlin, Décathlon City, de nouveaux concepts du groupe Casino et des flagship stores… Les étudiants devaient visiter chaque enseigne et élaborer un rapport d’étonnement ainsi qu’une étude réflexive.